Mondiaux d’athlétisme : Broeders pas assez haut perché

Mondiaux d’athlétisme : Broeders pas assez haut perché
PhotoNews

La perche reste une épreuve particulièrement instable… sauf quand on s’appelle Armand Duplantis, bien sûr.

Ben Broeders, qui pouvait légitimement espérer s’approcher de la bagarre pour les médailles d’argent et de bronze après son bon début de saison et la manière dont il avait géré les qualifications deux jours plus tôt, n’a pas réussi l’exploit dont il rêvait. « J’étais effectivement venu pour autre chose », a-t-il reconnu de manière lapidaire.

Le Louvaniste a même fini très loin du podium, à la 11e place, juste devant le Néerlandais Menno Vloon, en échec à trois reprises à la barre initiale placée à 5,55 m. Une barre que le recordman de Belgique a eu, lui aussi, du mal à effacer puisqu’il n’y est arrivé qu’à son troisième essai.

Alors qu’on le pensait parti après une barre très bien gérée à 5,70 m, il n’a plus jamais trouvé ses marques à 5,80 m, s’arrêtant trois fois dans sa montée. Un coup dur pour celui qui avait battu le record de Belgique à la mi-juin, en Allemagne, en franchissant 5,85 m, et qui avait remporté le concours de la manche de Diamond League de Paris avec 5,80 m.

« Je n’ai pas été suffisamment agressif », a-t-il ajouté. « Je manquais déjà de rythme à l’échauffement et je ne l’ai pas retrouvé. Je manquais de fraîcheur et cela a été vite fini… »

Dans moins d’un mois, il aura l’occasion de se racheter à l’Euro de Munich. « Je vais tout faire pour être fin prêt pour cette compétition. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :BelgiqueAllemagne

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Athlétisme