Coupe du monde dames: la douche froide pour les Red Panthers

@News
@News

Les calculs étaient simples pour les joueuses belges. Pour terminer en tête de la poule D et se mettre dans les meilleures conditions pour aborder les quarts de finale, il était obligatoire de remporter le deuxième match de groupe face à l’Australie. Mais opposées à la 3e nation mondiale, les Panthères allaient devoir passer à la vitesse supérieure et augmenter sérieusement le niveau pour venir à bout d’une équipe physique et très rugueuse dans les duels. En effet, la rencontre initiale face à l’Afrique du Sud, dimanche, n’avait pas atteint les standards des dernières semaines même si les joueuses de Raoul Ehren avaient finalement réussi à émerger 4-1 en proposant un dernier quart temps de bien meilleure facture.

Après une assez longue période d’observation, la Belgique prenait tout de même les initiatives les plus intéressantes lors de ce premier quart d’heure. Les Red Panthers étaient énergiques et elles récupéraient pas mal de balles même si elles n’en faisaient pas toujours bon usage à l’approche du cercle australien. Mais à la 14e minute, elles obtenaient toutefois le premier penalty de la partie. Le sleep de Stephanie Vanden Borre était repoussé et sur le rebond, c’est Ambre Ballenghien qui envoyait la balle de peu à côté de la cage. Comme attendu, cette rencontre n’allait pas offrir une multitude de possibilités aux attaquantes et il allait falloir se montrer très adroit en zone de conclusion.

Deux buts encaissés à 10

La suite des débats était dans la même veine. Les Belges tentaient d’accélérer le jeu et de jouer en combinaison pour surprendre son adversaire mais le bloc défensif adverse était bien en place et solide sur ses bases. Les Australiennes pressaient haut et bloquaient souvent les initiatives des Panthères. Et au final, à l’exception de 3 nouvelles possibilités pour Stephanie Vanden Borre sur penalty, la grosse septantaine de supporters belges présents à Terrassa n’avait pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent durant cette première période dominée, en grande partie, par leurs favorites.

En seconde période, les Panthères tentaient de jouer plus vite et de combiner rapidement pour surprendre leurs adversaires. Elles obtenaient un nouveau penalty repoussé par la gardienne australienne avant qu’Ambre Ballenghien ne s’offre une nouvelle possibilité d’ouvrir le score. Mais ce sont pourtant les Hockeyroos qui trouvaient finalement l’ouverture à la 39e minute via Greta Hayes sur leur premier tir au but de la rencontre. Et c’était même la douche froide quelques secondes plus tard lorsque Rebecca Greiner inscrivait le numéro 2. Deux buts inscrits alors que les Belges étaient réduites à 10 après la carte verte de Pauline Leclef. Les protégées de Raoul Ehren tentaient bien de réagir mais, sous une pluie battante, le moral n’y était plus. Elles obtenaient encore plusieurs penaltys mais rien n’y faisait.

Une défaite (2-0) qui fait d’autant plus mal que la 5e nation mondiale a proposé une prestation plutôt bonne dans son ensemble mais qui a cruellement manqué de lucidité à l’approche de la zone de conclusion. Les protégées de Raoul Ehren n’ont pas trouvé la clé malgré 9 p.c. et quelques belles possibilités face à un adversaire ultra réaliste qui avait, pour lui, l’expérience des grands rendez-vous et de la gestion des moments clés.

Une réaction attendue face au Japon

« Nous avons fait tout ce que nous devions mais nous n’avons pas eu ce petit brin de chance nécessaire », regrettait Barbara Nelen, totalement dépitée. « Elles n’ont quasi peu eu d’entrées de cercle durant les 60 minutes mais elles marquent 2 fois. Nous aurions dû gagner ce match. Nous allons tout mettre en œuvre pour réagir demain face au Japon. Ce n’est pas notre style de calculer et de perdre pour essayer d’éviter les Pays-Bas en quarts de finale. Nous voulons réagir et encore continuer à progresser. Nous voulons montrer à nos supporters que nous pouvons bien jouer au hockey. Nous l’avons déjà démontré aujourd’hui et nous pouvons en être fières. Nous devons continuer à penser aussi aux Jeux de Paris et soigner les détails pour devenir encore plus fortes. Pour le même prix, ce match se terminait sur le score de 4-0 pour la Belgique. »

Mathématiquement, la Belgique peut toujours prétendre à la première place du groupe D. Mais il y a toutefois peu de chance que l’Australie ne perde, ce mercredi, face aux Sud-Africaines lors de leur dernier match de poule. Les Panthères devront donc se contenter de la 2e ou de la 3e place en fonction de leur résultat face au Japon (18h00). Une défaite qui signifie surtout qu’elles s’envoleront vers Amsterdam, dès jeudi matin, pour préparer un 8e de finale face à l’Allemagne, le Chili ou l’Irlande pour assurer leur place en quarts de finale. Une terrible déception assurément vu les ambitions affichées à l’entame de cette Coupe du monde…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Omnisports