Jacques Borlée arrêtera de guider les Tornados en 2024 : «Il faut passer le témoin»

Jacques Borlée arrêtera de guider les Tornados en 2024 : «Il faut passer le témoin»

L’entraîneur bruxellois, 64 ans, a annoncé jeudi à Louvain-la-Neuve qu’il mettrait fin à ses fonctions de coach des BelgianTornados après les Jeux Olympiques de Paris.

«Après 17 ans au top niveau, on sera sans doute à plus de 30 finales, on est à 14 médailles, j’espère qu’on en aura encore quelques-unes», a expliqué Jacques Borlée. «Je pense qu’à un moment donné, il faut passer le témoin. Croyez-moi, à chaque fois faire des finales, il y a une pression qui est énorme. J’ai eu plus de vingt athlètes, il faut continuer à garder la cohésion et la motivation. Ce sont des adversaires, ils sont là au milieu d’une famille. En plus de cela, il y a des flamands, il y a des francophones et il y a tout le monde qui veut insister sur qui il faut mettre et comment. J’ai toujours réussi à faire en sorte que tout le monde aille dans la même direction».

Jacques Borlée aura mené pour la première fois les Belgian Tornados en 2008 aux Jeux Olympiques. Il aura fait de cette discipline qu’il appelle «la course des seigneurs», l’un des fleurons de l’athlétisme belge et formé de nombreux athlètes de 400m autour de ses fils, Kevin et Jonathan puis Dylan. «C’est une épreuve très très dure et ils ont toujours su se donner. Il faut toujours trouver une certaine imagination pour faire quelque chose qui est incroyable. Moi j’appelle ça la course des seigneurs et donc je leur donne la considération nécessaire jour après jour pour qu’ils aillent chercher la lumière et c’est loin d’être évident. Je pense qu’à un moment donné, il faut passer le témoin, c’est nécessaire. Je ne pense pas qu’il y a beaucoup d’entraîneurs qui durent comme ça au top niveau tout le temps au niveau mondial et européen. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Athlétisme