La Cour suprême des États-Unis révoque le droit à l’avortement

La Cour suprême des États-Unis révoque le droit à l’avortement
Belga Image

Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales, mais renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l’arrêt emblématique « Roe v. Wade » de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non.

Obama accuse la Cour suprême d’avoir « attaqué les libertés fondamentales de millions d’Américaines »

L’ancien président américain Barack Obama a accusé la Cour suprême d’avoir « attaqué les libertés fondamentales de millions d’Américaines ».

« Aujourd’hui, la Cour suprême a non seulement renversé près de 50 ans de précédent historique, elle laisse également au bon vouloir des politiciens et idéologues la décision la plus personnelle qui soit », a déclaré l’ancien président démocrate sur Twitter.

« Un grand retour en arrière »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déploré vendredi le « grand retour en arrière » que représente selon lui la décision de la Cour suprême américaine de revenir sur le droit à l’avortement.

Cette décision a un « impact majeur sur ce que pensent les gens », « je crois que c’est un grand retour en arrière », a déclaré le chef du gouvernement britannique au sommet du Commonwealth à Kigali au Rwanda, « j’ai toujours cru au droit des femmes de choisir ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde