Législatives: abstention record, Ensemble! et Nupes dans un mouchoir de poche

Photo News
Photo News

On a coutume de dire que les élections législatives en France sont plus importantes que les élections présidentielles. Et c’est en partie vrai. Car un président sans majorité à l’Assemblée nationale, c’est un peu comme une voiture sans pédale d’accélérateur : ça peut rouler, mais lentement.

L’enjeu de ces élections pour le président Macron: obtenir une majorité absolue. 577 députés composent l’Assemblée. Il lui faut donc 289 élus au moins pour disposer de la majorité absolue. Mission pas tout à fait impossible, mais tout de même... Il reste un homme sur son chemin : un certain Jean-Luc Mélenchon.

Le patron de la gauche radicale a réussi un tour de force il y a quelques semaines  : rassembler la gauche (les communistes, les socialistes, les écologistes et la France Insoumise, son propre parti) sous une seule et même étiquette, « Nupes ». Il faut dire que la gauche, moribonde (on se souvient du score affligeant d’Anne Hidlago et de Yannick Jadot aux présidentielles) n’avait pas vraiment le choix. C’était ça ou la mort.

Quant à Mélenchon, il ne cache pas son ambition : remporter suffisamment de voix pour devenir Premier ministre, rien que ça. Exit alors Elisabeth Borne...

Au coude à coude

Sur le papier, ça peut fonctionner. Mais il faut tenir compte d’une donnée importante: l’abstention. Et ce dimanche, pour le premier tour de ces législatives (la suite dimanche prochain), les Français ont préféré la plage ou le barbecue au bureau de vote. L’abstention est de 52,8%. Plus compliqué, dans ce cas de figure, d’avoir des chiffes très tranchés.

Résultat des courses: la majorité présidentielle sortante Ensemble! et l’alliance de gauche Nupes se trouvent au coude à coude au soir du premier tour (résultats à 20h) avec environ 25% des voix, selon les estimations de cinq instituts de sondage.

Avantage Macron  ?

La confédération qui soutient le président Emmanuel Macron obtiendrait entre 25 et 25,8% des voix, devant la coalition menée par Jean-Luc Mélenchon (25 à 26,2%). Les deux formations devancent le Rassemblement national 18,5-19,7% des voix, suivi par les Républicains (11,1-14%). Le jeu est donc ouvert pour dimanche prochain. Les premières projections des 577 sièges donnent un avantage à la majorité sortante réunie sous l’étiquette Ensemble!, avec une fourchette de 260 à 300 sièges, devant la gauche   Nupes (150 à 208), selon l’institut Harris, et une fourchette de 275 à 310 pour Ensemble! et 190 à 210 pour la Nupes, selon Ifop-Fiducial.

Macron parviendra-t-il à conserver sa majorité absolue à l’Assemblée nationale? Et la gauche trouvera-t-elle des réserves de voix suffisantes pour envoyer Mélenchon à Matignon, imposant ainsi au Président le difficile exercice de la cohabitation ? La clé du second tour résidera une nouvelle fois dans la participation. Suite au prochain épisode, dimanche prochain.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Politique