Un homme écope de 20 mois avec sursis pour des violences conjugales à Rochefort

Des faits commis en 2017 et 2018.
Des faits commis en 2017 et 2018. - Photo News/PHOTO PRETEXTE

Un homme poursuivi devant le tribunal correctionnel de Dinant pour de multiples faits de violence conjugale et une rébellion, commis entre 2017 et 2018 à Rochefort, a écopé ce mercredi de 20 mois de prison avec sursis probatoire.

« Ils étaient en couple depuis 2016 », a précisé le parquet de Namur. « Ils ne vivaient pas ensemble et passaient leur temps à se disputer. Les voisins n’en pouvaient plus. La violence verbale était permanente, la physique récurrente.»

La consommation d’alcool était régulière au sein du couple. Le 19 juillet 2017, la victime a subi une incapacité de travail de 30 jours à la suite des coups qui lui ont été assenés par son compagnon. Des faits qui ont eu lieu devant son fils de 13 ans. Il a été blessé à la main en voulant la défendre et a quitté la maison, car sa mère ne savait plus bouger. Une autre scène de violence a eu lieu alors que le couple était en vacances à Tenerife. « Les interventions policières étaient parfois compliquées. Fou de rage, il a une fois poursuivi les policiers qui ont dû se réfugier dans leur véhicule. Il frappait sur le pare-brise. »

La défense a demandé une peine de probation autonome, estimant que sa compagne de l’époque « mettait aussi de l’huile sur le feu ». Le tribunal n’a pas suivi cette demande.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dinant (prov. de Namur)Namur (prov. de Namur)Tenerife

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers