Molenbeek: un piéton heurté par un bus de la Stib

Un autre accident dramatique, début janvier.
Un autre accident dramatique, début janvier. - D.R.

L’accident s’est produit ce jeudi soir, peu avant 23 h 15, à hauteur du carrefour formé par le boulevard Mettewie et la chaussée de Gand, à Molenbeek. Un bus de la ligne 49 de la Stib y a heurté un piéton. La victime a été emmenée à l’hôpital. Si on ignore la gravité réelle de ses blessures, ses jours ne seraient toutefois pas en danger. « Le piéton aurait traversé soudainement devant le bus en courant », indique Guy Sablon, porte-parole de la Stib. « À la demande du parquet de Bruxelles, le laboratoire scientifique de la police fédérale et un expert en roulage sont descendus sur place », ajoute le porte-parole de la police de Bruxelles Ouest.

Une pétition lancée

Par ailleurs, une pétition a récemment été lancée par des conducteurs de bus de la Stib pour contester le licenciement de leur collègue qui a grièvement blessé deux usagers à Simonis le lundi 3 janvier dernier (cf. La Capitale du 19 et 20 janvier dernier). À l’heure d’écrire ces lignes, elle avait déjà recueilli près de 800 signatures. « Nous, agents de la Stib, nous n’acceptons pas le licenciement de notre collègue (du dépôt, NDLR) de Petite Iles : parce qu’il est toujours en accident de travail et suivi médicalement suite à son accident ; parce qu’il n’est pas question que la Stib se retourne contre un de ses agents, et que notre collègue doive assumer toute sa vie les conséquences financières pour les malheureuses victimes de ce malheureux accident ; parce que si nous fermons les yeux aujourd’hui, demain d’autres collègues se retrouveront dans cette situation désastreuse ; parce que si rien ne change, à chaque prise de service, nous aurons la boule au ventre de se retrouver dehors pour avoir fait notre job dans les conditions journalières difficiles que nous connaissons bien », justifient ceux qui nous rappellent au passage que « des conducteurs stibiens responsables d’accidents, même avec des mort(s) à la clé, n’ont jamais été licenciés par le passé ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers