Jambon: «Nous pourrons dire adieu au CST quand la pandémie sera devenue une endémie»

Jambon: «Nous pourrons dire adieu au CST quand la pandémie sera devenue une endémie»
Belga

Les mesures actuelles concernant l’application du Covid Safe Ticket en Flandre expirent à la fin du mois de janvier. La semaine prochaine, le Parlement flamand discutera probablement de l’extension de cet instrument. Entre-temps, les parlements bruxellois et wallon ont déjà donné leur feu vert à une extension de l’utilisation du CST.

S’il dépendait du Vlaams Belang, le CST serait déjà dans la corbeille. Le parti s’oppose à cet instrument depuis un certain temps. Selon le chef du parti Vlaams Belang, Chris Janssens, plusieurs experts doutent de l’utilité du CST et il serait préférable de s’en débarrasser car il est « contre-productif ».

Le Premier ministre Jan Jambon admet que les attentes concernant les vaccins et le CST étaient initialement « un peu trop optimistes », mais il n’en reste pas moins, selon lui, que le CST est un instrument important et utile pour encourager les gens à se faire vacciner. La question est maintenant de savoir combien de temps le CST continuera d’être « utile et proportionné ». Jan Jambon estime que la CST pourrait disparaître dès que nous passerons d’une pandémie à une endémie. « Le Covid Safe Ticket est toujours censé être une mesure temporaire », a déclaré M. Jambon.

Le président du parti flamand Vooruit, Conner Rousseau, a quand même voulu savoir de la part de Jambon ce qui, selon lui, pourrait remplacer la CST une fois que nous serons dans une telle endémie. « Comment traite-t-on la grippe aujourd’hui ? Je pense que c’est comme ça qu’on peut traiter le corona aussi », a-t-il répondu.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamande

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique