Cinq employés du centre de vaccination de Bierges soupçonnés de fraude au CST

Cinq employés du centre de vaccination de Bierges soupçonnés de fraude au CST
Isopix

L’information, dévoilée par la RTBF, a été confirmée par le cabinet de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

C’est sur base des enquêtes administratives et des audits permanents (coups de sonde) de l’administration que sont nés des soupçons de fraude au Covid Safe Ticket (CST) dans ce centre de vaccination. Y étaient encodés, dans des conditions suspectes, des citoyens venus parfois d’assez loin (Région bruxelloise, Communauté germanophone, etc.) Ces informations ont été transmises à la justice, qui procède aux vérifications.

Un cas similaire avait déjà été détecté à Tubize le mois dernier. Par ailleurs, des médecins généralistes ont déjà aussi été repérés pour ce type de fraude. Si les soupçons sont avérés, les CST sont désactivés et des poursuites s’engagent contre les auteurs et les utilisateurs des faux CST, avec la Région wallonne en partie civile. Plusieurs milliers de CST ont déjà été désactivés. Dans le cas de Bierges, on ignore encore combien sont concernés.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW