Divock Origi, le… David Fairclough des Reds (vidéos)

Vidéos
Divock Origi, le… David Fairclough des Reds (vidéos)

Divock Origi et Liverpool, c’est une histoire particulière qui dure depuis 2015 (avec juste une année d’infidélité passée sous forme de prêt à Wolfsburg), un amour fou qui ne se traduit toutefois pas par une présence assurée chaque semaine sur la pelouse. Le quatrième attaquant des Reds, derrière Mané, Salah et Firmino, a accepté ce rôle tout en répondant aux attentes aux moments où on a besoin de lui comme ce fut le cas face au Barça en Ligue des Champions le 7 mai 2019 ou plus près de nous à Wolverhampton le week-end dernier et à l’AC Milan hier. Ses buts rapportent gros, très gros, au point d’en faire finalement une légende du club malgré ce statut de réserviste qui lui colle à la peau.

De quoi rappeler l’histoire d’une autre icône du club anglais… un certain David Fairclough, longiligne attaquant roux qui a évolué à Anfield de 1975 à 1983. Son surnom : le « supersub ». Natif de Liverpool, il avait la particularité d’être le remplaçant idéal dont les montées au jeu faisaient régulièrement mouche. Sa légende tient tout particulièrement sur un match en mars 1977. Plus de 40 ans plus tard, les plus fervents supporters de Liverpool se rappellent encore et toujours de son but qui a permis aux Reds de sortir le grand Saint-Etienne en quarts de finale de la Coupe des Champions. Quelques semaines plus tard, Liverpool remportera la première Coupe des Champions de son histoire. Fairclough, qui a évolué en Belgique (à Beveren) de 1986 à 1989, a décroché finalement trois C1, une Coupe UEFA et 6 titres de Champion d’Angleterre avec Liverpool.

L’histoire n’est qu’un éternel recommencement… et il y a fort à parier que la génération actuelle des Reds racontera, elle, sans nul doute dans 40 ans les exploits d’un certain Divock, une légende pas comme les autres d’un club mythique.

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger