BW: sensibiliser les citoyens à la pollution des eaux dès le plus jeune âge

Les élèves apposent eux-mêmes les pochoirs.
Les élèves apposent eux-mêmes les pochoirs. - D.R.

En vous baladant dans certaines villes de Wallonie, vous avez déjà dû sûrement croiser une plaque « Ici commence la mer, ne jetez rien ! » aux abords d’un avaloir. Ce slogan explicite est le reflet d’une campagne de sensibilisation mis en place par la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE) et les 14 Contrats de rivière de Wallonie en collaboration avec les 7 Organismes d’Assainissement Agréés.

« L’objectif de la campagne est crucial », concède l’ASBL Contrat de rivière Dyle-Gette. « Il faut sensibiliser le citoyen sur le véritable chemin de l’eau, de la rivière à la mer, toutes deux malmenées par les pollutions liquides et solides générées dans les égouts via les avaloirs des rues, les WC et les éviers des habitations. »

Dans nos écoles

Afin de sensibiliser les citoyens dès le plus jeune âge, l’éducation au sujet se fait aujourd’hui dans les écoles. Durant tout le reste de leur vie, les élèves auront ces connaissances, qu’ils pourront mettre en pratique et ainsi réduire l’impact de leurs gestes sur la planète. Les 7 et 17 décembre prochains, les écoles primaires Notre Dame de Basse Wavre et communale d’Hélécine accueilleront une journée sensibilisation.

Au programme, les élèves mettront en œuvre le jeu « En avant vers la mer » de la SPGE qui aborde les six thèmes suivants : agriculture, inondation, déchets dans les WC, gaspillage de l’eau, industrie, nettoyage des rivières. Ensuite, ils se rendront dans la cour de l’école et la rue afin de marquer eux-mêmes un pochoir « Ici commence la mer » à proximité des avaloirs. Des autocollants seront également apposés dans des lieux stratégiques de l’établissement.

Entre avril et juin de cette année, 160 élèves répartis dans quatre établissements scolaires ont pu profiter de cette sensibilisation de l’ASBL BeWapp, dans la démarche de labellisation « École plus propre ». Le dernier trimestre 2021 permettra d’atteindre les 500 élèves grâce à des animations proposées aux écoles du bassin Dyle-Gette, soit neuf établissements de plus.

Les Contrats de rivière de Wallonie et la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE) travaillent main dans la main à la création d’autres animations sur le thème, à destination de différents publics.

J.L.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW