Tubize: des peines de 5 ans de prison avec sursis partiel pour deux frères jumeaux

Le tribunal correctionnel de Nivelles.
Le tribunal correctionnel de Nivelles. - D.R.

L’un était poursuivi pour avoir tenté de tuer sa mère et l’autre pour avoir tenté de tuer sa sœur, le 25 novembre 2020, lors d’une violente dispute familiale. Les deux prévenus étaient consommateurs de cocaïne et se sont emportés lorsque leurs parents ont refusé qu’ils empruntent la voiture familiale pour aller s’approvisionner en stupéfiants.

Le jour des faits, ils s’étaient levés en début d’après-midi. Fou de rage que leur famille ne les autorise pas à prendre la voiture, un des jumeaux a pris le GSM et la tablette de sa sœur et les a fracassés sur le sol. Une dispute s’en est suivie avec cette sœur, qui a été étranglée par son frère. Les parents sont intervenus pour que celui-ci lâche prise, ce qu’il a fait. Mais il a par la suite poursuivi la victime, à qui il a asséné des coups de pied ainsi que des coups de poing dans le visage.

La sœur a pris la fuite dans le jardin et lorsqu’elle est revenue, sa mère était en pleurs : elle aussi avait fait l’objet d’une tentative d’étranglement de la part de l’autre jumeau. Les prévenus étaient allés chercher une masse et une hache à la cave. Lorsqu’ils ont été entendus, ils ont prétendu qu’il ne s’était rien passé, si ce n’est une petite dispute.

Pour fixer la hauteur des peines, le tribunal a notamment pris en compte l’extrême gravité des faits, la violence inadmissible dont les prévenus ont fait preuve à l’égard des membres de leur propre famille, et leur mépris pour la vie d’autrui. Le sursis probatoire partiel dont bénéficient les jumeaux leur impose de ne plus consommer d’alcool, ni de stupéfiants, et de se prêter à un suivi psychologique.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW