La Croix-Rouge prévoit 2 millions d’euros de don pour les écoles sinistrées

La Croix-Rouge prévoit 2 millions d’euros de don pour les écoles sinistrées
Belga

Le montant débloqué pour chaque établissement dépendra du nombre d’élèves de l’école, du type d’enseignement (maternel, primaire, secondaire, enseignement qualifiant?), et se fera au prorata de l’enveloppe disponible. «Concrètement, les écoles évaluent elles-mêmes leurs besoins: il peut s’agir de matériel pédagogique, d’équipement de pointe dans l’enseignement qualifiant, d’équipement de cours de récréation ou de salles de sport, ou encore d’organisation d’activités collectives visant le bien-être des élèves touchés par les inondations», détaille le communiqué.

Certains établissements ont d’ailleurs déjà pu bénéficier d’une telle aide, à l’instar de l’école Saint-Michel à Verviers. «La Croix-Rouge a déjà financé la journée récréative du 2 septembre pour les 400 élèves et ça leur a fait un bien fou. Deux classes restent totalement inutilisables et il n’y a pas encore de chauffage dans tous les locaux. Nous avons répondu à l’appel d’offre et grâce à cela, on pourra équiper notre salle de gym et réaménager la cour de récréation», s’est réjoui, le directeur de l’établissement, Rodolphe Bastin, cité dans le communiqué.

Pour l’organisme, il ne s’agit cependant pas de «remplacer les subsides accordés par les autorités compétentes, ou d’intervenir dans des dépenses qui seraient couvertes par les assurances mais bien d’intervenir pour des biens et services au profit direct de tous les élèves sinistrés. Cette aide est accordée à titre exceptionnel, en concertation avec le cabinet de Caroline Désir, la ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles», précise le communiqué.

Deux mois après les intempéries, la Croix-Rouge a déjà engagé cinq millions d’euros dans les activités de première urgence, l’aide alimentaire et l’hébergement aux personnes sinistrées.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique