Inondations meurtrières en Belgique: le terrible bilan s’élèverait déjà à 35 morts

Inondations meurtrières en Belgique: le terrible bilan s’élèverait déjà à 35 morts

Vendredi soir, alors que les pompiers découvraient le corps d’une personne âgée à Angleur, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, précisait : « Il ne faut pas exclure d’autres découvertes macabres lors des inspections des habitations ». La situation est particulièrement dramatique dans la commune de Verviers. Mais des décès ont également été signalés à Trooz, Chaudfontaine, Philippeville, Aywaille, Eupen, Pepinster, Hamoir, Esneux… D’autres régions sont lourdement touchées dans le Hainaut, le Namurois notamment…

Samedi matin, nous contactions le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar, éprouvé. Il allait faire le tour de plusieurs villes sinistrées. Il nous parlait alors de 23 morts… et d’une centaine de signalements de personnes disparues : « Ce sont bien des signalements », rassurait-il. « Il y a peut-être des personnes qui n’ont plus de téléphone, d’autres qui sont à l’abri. »

Dans l’après-midi de samedi, avec les services de secours présents partout, des personnes ont encore été encore sauvées. Et, malheureusement, des corps ont été découverts. Selon le centre de crise, on comptait 27 victimes confirmées et 103 personnes, qui restaient injoignables. Mais hier soir, on nous parlait de 35 morts. Un bilan non définitif encore.

Signalez-vous !

La province de Liège reste la plus touchée. Hier, nous apprenions trois décès à Esneux, ou celui de Clary, 72 ans, de Comblain-la-Tour (Hamoir), ou encore deux décès à Pepinster. À la longue liste, s’ajoute encore André Burton. Emporté par la Biesme jeudi avant d’être repêché et transporté en milieu hospitalier dans un état critique, ce Djobin âgé d’une soixantaine d’années, est décédé ce samedi matin. Il est la deuxième victime des inondations qui ont durement touché l’Entre-Sambre et Meuse. Des décès qui s’ajoutent à ceux de vendredi soir, à Chaudfontaine et Angleur…

Aujourd’hui, les autorités encouragent dès lors les personnes qui n’ont pas encore eu de contacts avec leurs proches pour ces différentes raisons de se signaler le plus rapidement possible aux services de secours. « Et si vous restez sans nouvelles d’un proche, nous vous invitons à prendre contact avec votre zone de police locale qui rassemble les informations sur les personnes disparues », ajoutent-elles.

« Du jamais vu », c’est ce que nous rapportent tous les services de secours que nous avons contactés. Hervé Jamar avait en souvenir l’explosion d’une maison qui avait fait 14 morts rue Léopold à Liège. Ce qui arrive aujourd’hui, est un nouveau désastre sans nom pour lui. Le gouverneur de la province et Catherine Delcourt ont multiplié les visites et les réunions, les centres de crise et se réjouissent des aides promises : aides communales, régionales, nationales et européennes sont annoncées, dont par la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen. Car la situation n’est pas simple. Il faut gérer les drames humains et les dégâts matériels : nettoyage des routes et des accès, restauration de l’électricité, de l’eau… Ces inondations resteront inoubliables. Dans le pire sens du terme.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique