Watermael-Boitsfort: la SLRB va construire 70 logements au Chant des Cailles

Un espace vert préservé.
Un espace vert préservé. - DLL

Ce terrain de 3 hectares, propriété de la SISP Le Logis-Floréal, fait actuellement l’objet d’un projet d’agriculture urbaine porté par l’ASBL La Ferme du Chant des Cailles, qui a développé ses activités sur une grande partie de la parcelle dans le cadre d’une convention d’occupation précaire. Cette initiative s’appuie sur une dynamique citoyenne qui est reconnue par l’ensemble des partenaires du projet.

La Société du logement bruxellois (SLRB), en collaboration avec la Sisp Le Logis-Floréal et l’ASBL La Ferme du Chant des Cailles entend y réaliser un projet mixte qui allie une pérennisation des activités de l’ASBL et de la biodiversité du site, tout en assurant la qualité de vie des futurs locataires.

Le Chant des Cailles est une parcelle préservée.
Le Chant des Cailles est une parcelle préservée. - D.R.

Les logements seront conçus dans un esprit d’habitat léger et leur emprise au sol devrait se limiter à 3.000m², soit environ 10 % de la superficie de la parcelle. La SLRB garantit ainsi que 100 % des surfaces actuellement cultivées seront préservées sur près de 22.500 m, soit environ 75 % de la parcelle. Le projet tendra vers la neutralité en termes de biodiversité en s’appuyant sur l’expertise développée par Bruxelles Environnement en la matière.

Participation citoyenne

La volonté de la SLRB est que la concertation et la participation citoyenne soient au cœur de la mise en œuvre du protocole, qui bénéficiera également de l’appui d’une équipe d’accompagnement pluridisciplinaire (architectes, urbanistes, paysagistes) pour garantir la complémentarité des infrastructures et leur

mutualisation pour des projets conjoints.

La signature du protocole débouchera sur la conclusion d’un bail à durée indéterminée avec l’ASBL afin d’assurer la pérennité de ses activités. La Ferme du

Chant des Cailles pourra ainsi continuer à occuper l’ensemble de la parcelle jusqu’au lancement des travaux de construction des logements, dont l’impact sera limité au maximum pour garantir la continuité des activités. La réponse des partenaires est attendue pour le 7 juillet 2021.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES