Les treize centres culturels du Brabant wallon remettent la Culture au Centre

Les centres culturels sont allés dans les écoles, à la rencontre des élèves.
Les centres culturels sont allés dans les écoles, à la rencontre des élèves. - CCBW

« Vous travaillez dans la culture, mais vous avez encore des choses à faire ? » face à l’interpellation la plus entendue cette année, les centres culturels du Brabant wallon ont dégagé les mêmes constats : Oui, du travail il y en a eu pour les centres culturels et même bien plus qu’à l’accoutumée. Si la capacité d’accueil du public dans les salles varie fortement d’un centre culturel à l’autre, leurs réalités se sont pourtant toutes rejointes. Et s’ils ont succombé, dans un premier temps, aux sirènes du numérique pour adapter leurs activités en ligne, l’évidence a sonné comme un couperet : transformer l’accès à la culture en un accès numérique à la culture les coupait inexorablement d’une large partie de leurs publics, pour certains déjà fragilisés…

Ils se sont alors posé la question de savoir comment se rapprocher de leurs publics (en étant toujours semi-confinés) et assurer la continuité de leurs missions fondamentales que sont l’accès à la culture pour le plus grand nombre et la participation active des populations à la culture ? La solution ? En ramenant la culture hors les murs ! Puisqu’il n’était plus possible de ramener les publics vers la culture et les salles des centres culturels, c’est la culture qui irait vers eux.

Ramener la Culture au Centre !

Ramener la Culture au Centre, c’est ce que chacun des centres culturels brabançons s’est attelé à mettre en œuvre en se réinventant quotidiennement et avec une bonne dose d’imagination, de ténacité et d’adaptation. Trois grandes thématiques ont émergé comme un seul point de convergence entre les centres culturels et la recherche de mise en lien direct avec leurs publics. Différents reportages ont été réalisés en collaboration avec la télévision locale du Brabant wallon, TV Com.

La première thématique concerne la culture à l’école. Les élèves ne pouvant plus se rendre dans les salles pour assister à des spectacles, les centres culturels ont donc pris place avec les artistes directement dans les écoles. La deuxième grande thématique vise à garder le contact avec les publics. Pour mener à bien des projets en coopération avec les habitants, associations, résidences pour personnes âgées et beaucoup d’autres, les centres culturels ont redoublé d’efforts et d’inventivité : de la conception de kits culturels à des expositions sur leurs façades, de la confection de lanternes citoyennes à des appels téléphoniques culturels, de marches à la rencontre des habitants à la publication d’un recueil de lettres de confinés, ils ont co-construit de nombreux projets de concert avec les habitants.

Enfin, la troisième thématique concerne les résidences et soutien aux artistes. Le soutien aux compagnies est apparu vital… Dans la mesure des possibilités, les centres culturels ont déployé des espaces supplémentaires et parfois même reconverti les infrastructures existantes pour augmenter la capacité d’accueil des artistes. Des bancs d’essai à destination des programmateurs ont été proposés afin de permettre aux artistes de montrer à des professionnels leur spectacle en cours de création.

Aujourd’hui, c’est déjà demain ?

Aujourd’hui, les différents centres culturels du Brabant wallon se réjouissent de la récente reprise des activités culturelles en extérieur (et à l’intérieur dans une moindre mesure avec des jauges extrêmement limitées). Ils l’assurent : la culture sera présente sur l’ensemble du territoire tout au long de l’été avec notamment le retour de Place aux artistes, la mise sur pied de parcours artistiques à découvrir dans l’espace public, des places de quartiers et de villages animées, des expos collaboratives, du ciné en plein air…

Ils restent toutefois sur leurs gardes avec de grands points d’interrogation pour le lancement de leurs saisons en septembre. Et ils gardent en mémoire le scénario ubuesque de l’automne dernier. Alors qu’ils croyaient pouvoir reprogrammer dans les salles dans une confiance toute relative, il a fallu voltiger entre les annulations successives et les reprogrammations sans date de reprise annoncée…

En 2022, les centres culturels fêteront leurs 50 ans d’existence. Ils espèrent pouvoir célébrer cet anniversaire avec leurs publics et le marquer d’initiatives qui témoigneront de leur histoire. Mais ils en font la promesse : la culture continuera à rayonner dans les salles mais aussi hors les murs, à la rencontre de ceux et celles qui façonnent le territoire.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW