Deux individus ont tenté d’arnaquer de 2.800 euros un Brainois âgé de 80 ans

Les faits se sont produits sur le parking d’un supermarché.
Les faits se sont produits sur le parking d’un supermarché. - Belga

Un homme de 80 ans s’est rendu au Delhaize de Mont-Saint-Pont, à Braine-l’Alleud, mardi 8 juin en fin de matinée. En rentrant chez lui, un homme l’aborde Chaussée d’Alsemberg, à hauteur de sa maison. Il signale à la personne âgée qu’elle vient de l’accrocher sur le parking de la grande surface en question. L’individu lui reproche d’avoir abîmé le pare-chocs de sa voiture. La conversation s’enflamme et un deuxième individu se joint à la scène, contacté par le premier.

Les auteurs signalent ensuite à la victime qu’il est préférable de procéder à un arrangement à l’amiable, afin d’éviter des problèmes avec l’assurance étant donné son âge. Ils réclament alors la somme de 2.800 euros en dédommagement pour les soi-disant dégâts infligés sur le véhicule. Le vieil homme ne parvenant pas à leur donner, se rend à la banque afin de retirer l’argent. Il y expliquera la situation à un membre du personnel, présent sur place. Ce dernier le met en garde contre l’éventualité d’une arnaque. Le vieillard se rendra finalement à la police.

La police sensibilise

Les autorités policières lancent une alerte aux personnes âgées afin qu’elles soient vigilantes face à ce type de stratagème. En effet, de plus en plus d’arnaques similaires sont réalisées chaque jour en Wallonie. Depuis le 10 mai 2021, un groupe d’auteurs utilise régulièrement l’arnaque dite « au rétroviseur ».

Le mode opératoire utilisé par ces auteurs était toujours le même : ils repèrent une personne âgée sur le parking d’une grande surface. Ils réalisent une trace au marqueur sur le véhicule de la victime et la suivent jusqu’à son domicile. Un des malfrats aborde alors la victime et après l’avoir menacée, demande une somme d’argent pour passer l’éponge.

Récemment, des suspects ont été interpellés du côté de Liège. Ils utilisaient une Citroën Cactus blanche immatriculée en France DW124PJ. Les enquêteurs sont à la recherche de toute personne ayant été victime de ces individus depuis le 10 mai 2021.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers