Trente mois avec sursis partiel pour avoir bouté le feu à un immeuble à Wavre

Prétexte.
Prétexte. - D.R.

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi Zakaria A., un habitant de Wavre né en 1994, à 30 mois de prison dont 24 mois ferme, le solde étant assorti d’un sursis probatoire. Le prévenu était poursuivi pour avoir commis des tentatives de vol avec effraction dans plusieurs immeubles, le 12 octobre 2019 à Wavre, et avoir bouté le feu à un de ces bâtiments. Il a déjà plusieurs antécédents judiciaires et affirmait ne pas se souvenir s’il avait ou non commis les faits.

L’alerte a été donnée dans la nuit du 11 au 12 octobre 2019, lorsque des flammes et un fort dégagement de fumée ont été constatés dans la cage d’escalier d’un immeuble de Wavre. Sur place, les secours et les policiers se sont aperçus que la porte arrière du bâtiment avait été fracturée. Des témoins ont évoqué un jeune homme avec un sac à dos, qui passait cette nuit-là d’immeuble en immeuble. Trois tentatives de vol avec effraction ont alors été constatées et le suspect a été interpellé dans un quatrième bâtiment. Il était ivre, avait les mains pleines de suie et était en possession d’un briquet.

Sa description correspondait à celle donnée par les témoins mais Zakaria A. a nié durant l’enquête, affirmant qu’il s’était abrité dans une cage d’escalier pour… fumer un joint. À l’audience, plus prudemment, il a affirmé ne pas se souvenir de la nuit des faits, à cause de sa consommation d’alcool.

Son avocate avait plaidé une peine de travail mais le tribunal a plutôt suivi les réquisitions du ministère public, en fixant le taux de la peine à trois ans. Le sursis pour ce qui excède deux ans de prison est accordé au prévenu à condition qu’il cesse toute consommation d’alcool et se prête à un suivi psychologique.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Wavre (c.f. Wavre)province du Brabant wallonWavre (Brabant wallon)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers