Mbaye Leye soulagé que la saison se termine: «Ça a été trop long pour le Standard…»

Leye face à Pauletti.
Leye face à Pauletti. - Photo News

Opposé au KV Ostende sur sa propre pelouse, le Standard a livré un parfait résumé de sa saison : avec un manque criant de justesse technique et de tranchant dans les deux rectangles. Il faut dire que Mbaye Leye n’a pas été aidé par les blessures. Muleka, Cimirot, Raskin, Bodart, Bokadi… Le groupe liégeois était amputé de nombreux éléments importants.

Après le coup de sifflet final, Mbaye Leye déplorait cette poisse qui colle au club liégeois depuis de longs mois. « La saison a été trop longue pour le Standard », raconte-t-il au micro d’Eleven Sports. « Quand on voit le noyau d’aujourd’hui et le nombre de blessés dans mon groupe, on se rend compte de notre difficulté à trouver des solutions. Mais, l’essentiel, c’est que l’on soit déjà tourné vers la reconstruction et sur ce que l’on doit faire pour que cela marche. »

Le coach sénégalais en a profité pour parler de la saison prochaine, qui sera cruciale pour l’avenir du matricule 16. D’autant plus que les supporters apprécieront difficilement des ambitions revues à la baisse. Mais l’ancien buteur refuse d’aborder ce sujet pour le moment. « Non, c’est trop tôt pour en parler », poursuit-il. « Cette discussion viendra sur la table au bon moment, tout comme la question du mercato. Le plus important, c’est de repartir du bon pied. On est tous conscients de la métamorphose à effectuer, parce qu’il y aura des changements, on ne peut pas faire autrement. Mais il n’y aura pas que des jeunes non plus. Pour chaque joueur qui va sortir du noyau, il y aura un autre joueur qui entrera. Cela dit, on sait ce que nos jeunes ont apporté sur le terrain. Ce soir, quand je vois Nathan Ngoy, je me dis que, la saison prochaine, je pourrais commencer à considérer à l’accompagner avec de bons leaders. Mais, cette année, il est difficile de parler du vrai Standard, parce qu’on a éprouvé énormément de difficultés à trouver de la régularité. On l’a vu aujourd’hui, on a commis des erreurs puis pris des buts en transition. Et, quand vous encaissez un but après cinq minutes et un but après quatre minutes en deuxième mi-temps, c’est très difficile de revenir dans le match… »

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard