Hauts-Pays: des auteurs de dépôts sauvages identifiés grâce aux caméras de la police

Hauts-Pays: des auteurs de dépôts sauvages identifiés grâce aux caméras de la police
D.R./Isopix

La police des Hauts-Pays lutte contre l’insécurité et les incivilités à l’aide de son réseau de vidéosurveillance. La zone de police est en effet équipée de 44 caméras urbaines et de 6 caméras fixes temporaires qui peuvent être déplacées en vue de viser des zones propices aux incivilités ou lors de rassemblements, par exemple.

Photo Prétexte / Isopix

Il est intéressant de noter que tout type de délit peut être constaté : autant le vol que le vandalisme, la délinquance environnementale, les infractions de roulage ou stationnement, le non-respect des règles covid, etc.

9 jours en avril

« Dans le cadre de la vidéosurveillance fixe temporaire de la voie publique en matière de respect du règlement général de police, 15 auteurs ont été identifiés sur 9 jours de surveillance au mois d’avril », communique la police des Hauts-Pays.

Photo Prétexte / D.R.

À Hensies, c’est précisément, 6 personnes qui ont été identifiées pour délinquance environnementale. Dans les Honnelles, 4 personnes ont été repérées pour miction sur voie publique (uriner en rue) et 5 personnes pour délinquance environnementale.

Sur le terrain aussi

En matière d’arrêts et de stationnements, 407 PV ont été transmis au fonctionnaire sanctionnateur provincial depuis le 10 février.

En matière de PV infractions mixtes judiciaires et administratifs, 101 PV ont été transmis au fonctionnaire sanctionnateur également.

« Rappelons que ces dispositifs sont mis en place dans le cadre du plan zonal de sécurité 2020-2025 dont l’une des priorités est la lutte contre la criminalité dérangeante ou générant un sentiment d’insécurité », conclut la zone de police des Hauts-Pays.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Hensies (Hainaut)Honnelles (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers