Basket: Mons-Hainaut veut confirmer, en Coupe de Belgique aussi

Peu importe la compétition, le coach Vedran Bosnic et ses Renards ont pris goût aux succès.
Peu importe la compétition, le coach Vedran Bosnic et ses Renards ont pris goût aux succès. - News

Avec son effectif réduit, Mons-Hainaut démarre cette semaine son marathon de cinq rencontres en onze jours. Les explications de Vedran Bosnic : « Avec les forfaits de Lorenzo (Giancaterino) et Romain (Bronchart), conjugués aux blessures d’Anthony (Lambot) et de notre capitaine Justin Cage qui vont devoir encore un peu patienter avant de reprendre, nous ne vivons pas une période simple. Pour l’heure, tout va bien en championnat. Reste que le choc contre Alost pour une possible qualification dans le dernier carré, face à Ostende ou Anvers, sera une autre paire de manches. Chaque match a beau avoir sa vérité, il va falloir y aller. Si nous sommes bien dans cette rencontre, nous allons pouvoir revendiquer quelque chose. »

Après ses victoires en championnat face au Brussels, conjuguées à celles obtenues en coupe de Belgique face à Liège Basket, Alost a déjà atteint son rythme de croisière. Samedi, les Okapis n’ont fait qu’une bouchée du Brussels (107-84). Avec 22 points, 5 rebonds, 4 assists et 3 interceptions, Dorian Marchant a été élu MVP du week-end. A ses côtés, Pape Badji a lui aussi inscrit 22 points en 22 minutes, tandis que l’ancien Montois Ivan Maras a flirté avec le triple-double (13 pts, 13 rbds et 8 assists).

« Être plus matures que face à Liège »

« À Alost, le danger peut venir de partout. L’équipe d’Yves Defraigne a été construite pour le Top-4. Dans la raquette, Badji, Maras, Kuta et Mc Griff vont faire des dégâts cette saison. Et avec Mihailovic, Van Den Eynde, Marchant, Geukens et Vujosevic, ce n’est pas triste à la distribution et au niveau des ailiers », explique le manager Thierry Wilquin. « La qualification va se jouer sur les deux rencontres. Il ne faudra surtout pas paniquer lors de cette première manche à domicile. Nous devrons être plus matures que face à Liège Basket. Si nous avons la possibilité d’engranger un viatique d’une dizaine de points, il va falloir tout faire pour le conserver. »

Le discours est beau, mais l’adversaire est reluisant. Exit le Alost hésitant aperçu lors de sa première rencontre de championnat à Mons-Hainaut. Depuis, le club flandrien a fait des ajustements et, au final, ce sera du costaud pour la bande à Vedran Bosnic. Il ne fait aucun doute que ce match, Mons-Hainaut va devoir l’aborder avec sérieux. Les Renards devront se donner à fond et tout faire pour ne rien regretter…

CHRISTIAN LAURENT

La carrière de «Zac» Mortant enfin lancée

«Zac» s’est enfin extirpé du banc montois.
«Zac» s’est enfin extirpé du banc montois. - News

Les jeunes basketteurs belges n’éclosent souvent qu’à 22 ans. Parce que certains poursuivent des études, ou parce que leurs coaches restent frileux à les lancer. « Mons forme les meilleurs, mais ce sont souvent les autres qui en profitent : j’ai grandi avec Simon Buysse, devenu cadre… à Ostende », acquiesce Zaccharie Mortant, originaire de Dour et formé à Jemappes depuis le baby-basket ! « Une fierté. » Qu’il lui a néanmoins fallu cultiver. Car celui qui avait marqué les esprits dès 2016, en remportant le concours de dunk des championnats du monde 3X3 des moins de 18 ans – « parce que j’avais assuré le show au Kazakhstan » –, avant de ramener une médaille d’argent européenne, a dû longtemps patienter. « Après un premier contrat de 4 ans, j’ai rempilé pour 2 saisons et j’ai enfin la conviction que ma carrière débute. » Logique puisque ce meneur de 1,92 mètre réputé pour ses qualités athlétiques et défensives a atteint l’âge belge de la maturité : 22 ans !

La clé ? La défense !

« Ça fait plaisir de participer à nos victoires. » Les Montois en ont compilé 7 en championnat sans goûter à la défaite, la meilleure entame du club. Et ils enchaînent ces mardi et vendredi avec un quart de finale de Coupe face à Alost, avant de disputer leur poule d’Europe Cup sous bulle, à Den Bosch aux Pays-Bas, du 26 au 29 janvier. « Cette cadence fait de notre adversaire suivant la seule priorité. Mais que ce soient les Okapis (NDLR : qu’ils ont battus 79-70 en décembre) ne change pas la clé : la défense ! Personnellement, ça a toujours été ma force : mettre la pression sur le meneur, l’empêcher d’obtenir le ballon… Peu importe l’opposant, j’y prends plaisir, parce que cette énergie me nourrit en attaque. Enfin, surtout en match. »

C’est là le grand changement : désormais, « Zac » s’extirpe du banc, 15 minutes en moyenne, pour 4 points, 2 rebonds et 2 assists, au-delà de l’intensité qu’il imprime en relais de l’Américain Jabril Durham. « Ce banc, je ne l’avais pas quitté lors de la finale de Coupe perdue il y a 3 saisons à Forest National. Alors j’espère bien y retourner : on veut gagner cette compétition ! Mais on ne se met pas de pression : ce mardi, c’est comme une première mi-temps. » Le premier aussi des 5 matches qui se profilent en 11 jours, alors que les blessés ne manquent pas (voir ci-dessus). « Même Igor (NDLR : Mintogo, de retour dans son club formateur à 21 ans) joue dès sa première saison pro : ça ne se serait jamais produit avant ! »

« Heureux de ma vie »

Cette profondeur s’accompagne d’un casting réussi des trois nouveaux étrangers, « ce qui nous confère de la continuité et stimule l’atmosphère ». Bref, les Montois vivent cette saison très particulière avec le même sourire que Zaccharie Mortant. « Je suis heureux de ma vie et jamais arrogant. J’ai été éduqué pour toujours conserver les pieds sur terre. Et je veux être un exemple pour les enfants : je n’oublierai jamais le jour où un joueur m’a refusé un autographe. »

STEPHANE DRUART

Cinq matches en onze jours au programme!

Programme.

Mardi 19/1 : BMH-Alost (20h30) en Coupe

Vendredi 22/1 : Alost-BMH (20h30) en Coupe

Mardi 26/1 : BMH-Reggio Emilia (12h00) en Fiba Cup à Den Bosch

Mercredi 27/1 : BMH-Kormend (18h) en Fiba Cup à Den Bosch

Vendredi 29/1 : BMH – Iraklis (12h) en Fiba Cup à Den Bosch

Infirmerie. Justin Cage et Anthony Lambot devraient faire l’impasse sur la rencontre de ce mardi. Le capitaine montois, qui n’a pas encore repris les entraînements collectifs, espère recevoir le feu vert pour le match de vendredi. La même remarque vaut pour l’arrière Anthony Lambot.

C.L.

Le point

Quarts de finale

>Aller

Mardi

Mons - Alost 20h30

Vendredi

Limburg - Malines 20h00

Ostende - Anvers 20h30

Louvain - Charleroi 20h30

>Retour

Vendredi

Alost - Mons 20h30

Dimanche

Anvers - Ostende 15h30

Charleroi - Louvain 15h30

Malines - Limburg 15h30

Demi-finales

>Aller : 5 février

>Retour : 7 février

Finale

21 mars

Aussi en Sport régional